Froid, neige, verglas : une petite offensive hivernale
Froid, neige, verglas : une petite offensive hivernale dimanche 16 décembre 2018

Le froid a fait son retour cette semaine avec une généralisation des gelées. Ce samedi et...

d'actualités

Chronique 1938

Écarts à la normale 1938

Repères historiques

13 mars : l'armée allemande entre sans résistance en Autriche
10 avril : 99,7% des autrichiens sont pour l’Anschluss
18 mai : Jean Gabin et Michèle Morgan dans « Quai des brumes »
28 octobre : incendie des Nouvelles galeries de Marseille : 74 morts
9 novembre : nuit d’horreur appelée « nuit de cristal » pour les juifs en Allemagne
6 décembre : signature d’un traité franco-allemand de bonne entente


Évènements météo marquants de l’année

6 janvier : la température descend à -11° à Bordeaux et -18° à Bourges.


5 janvier 1938 : La neige atteint Saint-Cyr-sur-Mer (Var) 

La sécheresse qui débute en février, devient inquiétante au mois d’avril - les gelées y sont très fréquentes (14 jours à Reims et 15 jours à Orléans) - le 21 et le 22 avril, elles provoquent de graves dégâts dans le vignoble - les températures descendent à -6° à Strasbourg, -5° à Nancy et -4° à Bourges. 1er mai : de nouvelles gelées se produisent notamment dans le centre et la région Rhône-Alpes - on relève -5° au Puy, -4° à Lyon et -3° à Dijon - il neige jusqu’en plaine sur certaines régions.


30 mai : une violente tempête, très tardive dans la saison, balaye toute la moitié nord - de nombreux arbres sont déracinés.


30 et 31 juillet : les températures atteignent des niveaux tout à fait remarquables dans le sud - il fait jusqu’à 40° à Arles et Bergerac, 39° dans la forêt landaise et 38° à Toulouse.


Du 4 au 8 août : presque toute la France est touchée par de violents orages - ces derniers provoquent des inondations à Lyon, Le havre, St Quentin, Paris et Reims.


Orage du 08 août 1938 à Paris : la place de la Madeleine est inondée

8 septembre
: de violents orages provoquent des inondations dans le sud-est - il tombe l’équivalent de 3 mois de précipitations en une seule journée à Montpellier (318 mm).

Le mois de novembre est extrêmement doux - seuls les mois de novembre 1821 et 1852 sont plus doux à Paris - du 11 au 15 novembre, on observe une véritable vague de chaleur - il fait par exemple 23° à Bourges.

Du 17 au 27 décembre (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI), une intense vague de froid accompagnée d’abondantes chutes de neige se produit sur tout le pays et en Europe - du 21 au 24 décembre, les températures sont extrêmement basses - dans l’après-midi du 21 décembre, la température ne dépasse pas -12° à Beauvais et Lille, et -11° à Tours, Orléans et Paris - il s’agit des températures maximales les plus basses jamais enregistrées dans ces régions - dans la matinée du 22 décembre, on relève par ailleurs -25° à Lyon - le lendemain, il fait -23° à Strasbourg.



La Loire gelée à Tours



Les températures maximales extrêmement basses du 21 décembre 1938


Sanary (Var) sous la neige le 21 décembre 1938






La Loire gelée à Tours (37), le 22 décembre 1938


Même Venise est sous la neige ce 23 décembre 1938



Déblaiement de la neige sur les trottoirs parisiens...



Bataille de boules de neige en face Notre Dame de Paris - décembre 1938



Ski dans le Bois de Boulogne (Paris), le 31 décembre 1938...

Écarts à la normale 1938